Injections de béton pour étancher les caves en béton

Grâce aux injections de béton, nous colmatons de façon professionnelle les plus petites fissures et fuites dans les caves en béton. Pour ce faire, nous agissons avec rapidité et efficacité sans travaux de démolition. Le tout analysé et exécuté par nos propres professionnels. 

Quand un traitement des fissures par injection est-il nécessaire ?

Lorsque l’eau pénètre via une fissure, par exemple dans une cave, celle-ci peut mettre en danger l’usage de l’immeuble.

Ceci vaut assurément pour les constructions d’utilité publique, en particulier lorsque insuffisamment de dilatations y ont été appliquées.

Dans ces cas, nous devons d’abord colmater les fuites les plus actives. Ensuite, nous colmatons les fissures sur la totalité de la section.

En colmatant les fissures d’humidité et d’infiltration, nous arrêtons l’infiltration de l’eau dans le bâtiment. Ce colmatage protège en même temps l’armature dans la paroi en béton.

Comment rendre étanches des caves en béton ?

Un traitement des fissures par injection se fait en différentes étapes :

  1. Nous analysons la situation et préparons l’injection en choisissant le bon produit ;
  2. La fissure est ouverte en surface en forme de V (environ 1 à 2 cm de profondeur). Ensuite, nous éliminons à la brosse les éléments friables et la poussière ;
  3. Nous marquons les endroits où le conditionneur d’injection doit être appliqué. Les trous pour le conditionneur sont percés en quinconce des deux côtés de la fissure avec une distance d’environ 10 à 15 cm ;
  4. Nous perçons les trous à un angle de 45°. Les trous percés sont nettoyés à l’air comprimé ou avec de l’eau. La fissure ouverte en forme de V est ensuite nettoyée avec une brosse en fer ;
  5. La fissure est humidifiée à la main et colmatée avec un mortier de réparation. Le colmatage de la fissure évite que le matériau d’injection ne s’écoule prématurément de la fissure ;
  6. Ensuite, nous plaçons les conditionneurs dans les trous, tout en laissant chaque troisième trou libre ;
  7. Pour finir, nous mélangeons le produit d’injection et plaçons le pistolet d’injection sur le conditionneur. L’injection se fait de haut en bas. Via trois méthodes possibles, nous déterminons indirectement si une quantité suffisante de matériau est injectée dans la fissure. Tout d’abord, nous savons que la fissure est remplie dès que le produit d’injection sort du troisième trou. L’injection est alors interrompue. Nous plaçons alors un conditionneur dans le trou libre et continuons les travaux d’injection. Une deuxième méthode est l’augmentation de la pression au cours de l’injection. Ceci indique que la fissure ne peut plus être remplie de matériau. Nous lisons ceci sur le manomètre de la pompe. En même temps, peu ou pas de résine est pompée dans la fissure par le conditionneur. Un autre signe visible de remplissage atteint est le renflement du matériau des autres parties de la paroi dans la même zone d’injection ;
  8. Après finalisation de l’injection, tous les conditionneurs sont retirés et les trous percés sont colmatés par du mortier de réparation.